Et si Internet tombait en panne… Des fois, ça arrive !

Maman connectée Reading Time: 4 minutes
Que pensez-vous de cet article ?

J’ai fait l’expérience d’une vie sans connexion malgré moi

Déconnectée malgré moi !
Village quand tu te refais une beauté Angry mum est presque au bord du gouffre.
Je n’étais pas préparée à un arrachement aussi brutal que celui dont j’ai été la victime.
En effet, mon village a décidé de se refaire une beauté, et depuis le mois de Janvier c’est un balai incessant dans la poussière de pelleteuses, de camions, de marteaux piqueurs et autres supplices pour mes nerfs qui agitent mon village.
Du coup je me suis retrouvée sans connexion, sans téléphone, sans télévision au bout du monde.

Comment c’était avant ?

J’ai lu des témoignages de Geeks qui ont fait cette expérience.
D’ailleurs l’été dernier j’ai regretté de ne pas avoir été à la rencontre d’un de ces extras-terrestre qui avait élu résidence à Berlin et rencontrait le public pour échanger sur son expérience de nouveau déconnecté.
Là il s’agissait d’expérience volontaire.
Dans mon cas, personne ne m’a demandé mon avis, Orange ne m’a pas avertie, ni les services de la mairie de mon village.

C'est nôtre fête, nous les mamans, quelle ambiance !

Les techniciens d’orange, avec qui j’ai eu plusieurs échanges téléphoniques ( à partir du portable, puisque je n’ai plus de téléphone non plus ) n’ont pas pu me dépanner depuis maintenant 6 jours.
Je trouvais déjà la vie compliquée dans un village, mais là sans connexion, c’est carrément glauque !
Les premiers jours ça fait l’effet d’un sevrage tabagique, j’ai tourné un peu en rond, pensant que cela n’allait pas durer.
J’ai commencé par lire le canard, pensant que je pouvais m’accorder une heure ( le temps d’une panne raisonnable ), et bien même ça, ça fait bizarre.
D’habitude quand je lis mon canard, j’ai toujours l’impression d’avoir gagné un petit plaisir,  volé un peu de temps, enfin quelque chose de presque pas normal, dans nos vies accélérées, même à la campagne grâce à nos connexion.
Une fois le journal finie, je me suis trouvée bien dépourvue, c’est que j’avais du travail et toujours pas de connexion.

Ça peut rendre fou

Je suis allée voir si il ne restait pas un peu de connexion au fond d’un tiroir, sur ma terrasse, sur les toits…
Je ne vais pas vous raconter toute ma journée, car il y en a 5 autres qui ont suivi, même si le contexte était différent pour chacune.

Vacances forcées

Et bien voilà, puisque je suis obligée de faire autre chose, je vais organiser mes prochaines vacances, ça sera ça de fait, que nenni !
Je n’ai plus de connexion, mes nerfs commencent à souffrir. D’ailleurs je vous disais que ça ressemblait étrangement à l’arrêt du tabac même lorsque celui-ci est volontaire.
Cette étrange sensation que rien n’est pareil, que le temps ne passe pas vite, on s’ennuierait presque, alors que si on y réfléchit cela pourrait être l’occasion d’une nouvelle expérience.
Comment faisait-on, comment faisais-je avant internet ?

Et bien c’est assez simple, avant internet je vivais dans une grande ville

L’arrivée d’internet a coïncidé pour moi avec le début de ma vie à la campagne, donc le choc a pour ainsi dire été un peu atténué par cette nouvelle technologie qui mettait à ma portée tout ce qui faisait ma vie à la ville ou presque.
Dans le cas de préparation des vacances, je faisais je pense comme tout le monde, une visite dans mes librairies préférées pour trouver la littérature qui se rapportait à la destination de mes vacances.
Je craquais facilement pour un guide touristique et des romans en rapport avec ma destination. Une fois cette littérature avalée, digérée je consultais les agents touristiques qui m’aidaient à élaborer mon projet de vacances.
Je me souviens que c’était un moment très agréable, car c’était l’occasion d’échange très enrichissant sur les voyages, les rencontres.
Et puis c’était déjà partir.
Tandis qu’aujourd’hui je suis clouée dans mon fauteuil car Orange m’a déconnecté !
Heureusement qu’Angry Mum avait fait un article sur Madrid, comme ça le travail était presque fait pour le choix des occupations durant le séjour.
Maintenant je dois m’occuper de la location à Madrid, trouver un appartement sympa à Madrid pour loger ma petite famille.
Avant j’aurais trouvé quelques adresses de locations sur les guides, et pris mon mal en patience pour appeler les locations avec un anglais approximatif.
Mais ça, c’était avant internet !
Et puis aujourd’hui je n’ai plus de téléphone, je vais exploser mon forfait portable, ça va me coûter une fortune, toujours avec un anglais et un espagnol très approximatif.
Les communications peuvent durer longtemps. Ça peut décourager les plus téméraires, les délais sont proches, je vais me retrouver sans location à Madrid, au secours Orange !Une visite gourmande pour les enfants
C’est pas possible mes enfants veulent aller à Madrid, ils ont des choses à faire là-bas, entre déposer quelques dents perdues chez Madame La Souris, ou encore aller remplir des sacs de bonbons les plus fous dans le Temple des bonbons de Madrid pour ramener aux copains !

Ne nous laissez pas tomber Orange !

Ce matin, j’avais l’espoir qu’enfin j’allais pouvoir reprendre ma dose de connexion, et bien non je commence à me ronger les ongles, il ne faudrait que l’envie de fumer revienne à cause d’une déconnexion intempestive, pas contrôlée !
Et si j’avais été avertie d’une future déconnexion, j’aurais fait quoi pour palier au manque ?
Planifier mes démarches pour mes vacances, dévaliser le libraire, le disquaire, le vidéo club, mais je crois que tout ça n’existe plus,…c’était avant internet.

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

2 Responses to Et si Internet tombait en panne… Des fois, ça arrive !

  1. […] Déconnectée malgré moi, non pas à cause d’une intervention des services technique d’orange, mais simplement parce que des fois vacances riment avec déconnexion. […]

  2. […] donner une chance. On ne peut pas les élever en dehors du monde, leurs parents sont incapables de se couper d’Internet ou de leur smartphone plus d’une demi-journée. Alors, même si les écrans ce n’est […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *