Concilier sport et vie de maman

angry mum tape les tapis à défaut de faire du sport Reading Time: 2 minutes
Concilier sport et vie de maman
5 (100%) 1 vote

Demain je commence le sport et tant pis pour la vie de maman !

Voilà, ça y est, j’y suis, j’avais dit “quand le dernier ne sera plus au sein, je me remettrai doucement au sport“. Il faut préciser qu’il a pris le sein jusqu’à ses 18 mois, et là encore une fois j’ai dit, “c’est sûr, dès qu’il entre à la maternelle je fais une activité”. Ca promet d‘être du sport pour une vie de maman, rangée des voitures, oubliée à son sort et à sa progéniture…
Je l’ ai même dit à la prof de danse de ma grande fille, en partie pour l’encourager à ouvrir son cours aux mamans comme moi qui voudraient reprendre une activité, se bouger, faire du sport version vie de maman : après des années de grossesse, d’allaitement et de fatigue tout simplement.

Sport et vie de maman : stretching, danse ou champignons

Et donc ce n’est pas sans surprise que j’ai trouvé hier dans ma boite à lettres, la plaquette de La prof de danse avec toute l’information nécessaire.

Cette année, ma grande entrant au CP et mon dernier en petite section, nous avons décidé que l’année serait suffisamment chargée émotionnellement pour ne pas en rajouter et pour m’épargner la fatigue que génère les déplacements… Donc pas d’activité en dehors de la maison le mercredi. Mais peut-être que pour moi…

Ne pas faire de sport : je vais le payer un jour !

Pour en revenir à ma petite personne, si déjà la motivation n’était pas là, le prix affiché sur la plaquette m’a encore plus démobilisée. N’ayant pas la chance de vivre dans une grande ville, où le choix des activités et des prestataires est plus important, je sens que cette année ne sera pas encore la bonne pour que je me remette à faire du sport.
L’idée de payer 230€ pour une heure de cours par semaine, dans un local presque insalubre, voire totalement insalubre,  salpêtre sur les murs et les plafonds, ne m’excite pas beaucoup.

Fashion victime dans la pampa

Il faut énormément de motivation à une maman pour reprendre le chemin d’un club de sport, d’une salle de gym. Cela me semble plus simple dans les grandes villes, la sollicitation est partout, les clubs et les affiches publicitaires sont sur le chemin des écoles, alors  que dans un village, tout cela n’existe pas, en dehors des lotos et ventes de matelas promotionnelles, nada, niente, wallouh…
La question du sport et vie de maman peut paraître parfois tellement insoluble. Il faut être sacrément motivée pour faire du sport quand on est une maman rurale!

C’est la vie des mamans des champs et des mamans des villes…

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *