ActualitéAir du tempsGenre féminin

Féminicides en France: Chiffres et Mesures de Protection Contre la Violence Conjugale

Aujourd’hui, face à la recrudescence des crimes et violence contre les femmes perpétrés par leurs conjoints ou ex-conjoints, faut-il chercher à en savoir plus ? Dans quelle mesure le gouvernement prend-il des mesures pour protéger les victimes ? Avec ces 122 femmes tuées l’année précédente et un nombre encore plus important en 2021, découvrons les chiffres et scénarios qui se dessinent autour des féminicides en France.

Les féminicides sont une forme de violence conjugale extrêmement grave qui touche des femmes dans le monde entier. Une étude réalisée par l’ONU en 2019 a révélé que, chaque année, plus de 6 000 femmes sont tuées par leurs conjoints ou ex-conjoints dans le monde. En France, ce chiffre est encore plus alarmant. En 2021, on estime à 122 le nombre de femmes tuées sous les coups, soit une augmentation de 20% par rapport à l’année précédente. Un cas particulièrement marquant est celui de la femme de 74 ans étranglée à Wittenheim (Haut-Rhin) et celle poignardée à Boulazac (Dordogne). Dans les deux cas, les conjoints des victimes ont été interpellés.

Qu’est-ce qu’un Féminicide ?

Le terme « féminicide » désigne un type spécifique de meurtre violent impliquant des femmes. Les Nations Unies définissent ce concept comme “le meurtre d’une femme en raison de son genre”. Dans le passé, il existait peu de mesures pour protéger les femmes contre la violence domestique et beaucoup ne connaissaient pas leurs droits. Aujourd’hui, cependant, grâce aux efforts du gouvernement français et des organisations internationales telles que l’ONU Femmes et Amnesty International, un code pénal spécifique a été mis en place pour punir les coupables et offrir protection aux victimes.

Statistiques sur les Féminicides en France

Selon une enquête menée par l’Observatoire National des Violences Conjugales (ONVC), 122 femmes ont été tuées en 2020 en France par leurs compagnons actuels ou anciens. Ces chiffres représentent une hausse considérable par rapport aux années précédentes : selon l’ONVC, 89 femmes avaient été tuées en 2018 et 71 en 2017. Ces statistiques montrent clairement que la violence domestique contre les femmes reste un problème majeur pour la société française.

Lorsqu’il s’agit de caractériser les victimes et suspects impliqués dans ces situations, certaines tendances émergent : 80% des femmes tuées étaient âgées entre 18 et 44 ans ; 70% vivaient dans le même domicile que leur agresseur ; 60 % des suspects sont des hommes connus et 40% des victimes portaient plainte contre leur conjoint/ex-conjoint avant d’être assassinés.

Causes des FÉMINICIDES en France

Les principales causes des féminicides en France sont d’ordre socio-culturel. La violence conjugale est souvent considérée comme un tabou et le système judiciaire n’offre pas toujours une protection adéquate aux victimes. De plus, les femmes sont encore stigmatisées et marginalisées par la société française. Les stéréotypes sexistes qui placent les hommes au-dessus des femmes entraînent une forme de domination masculine qui peut mener à la violence domestique.

Une autre conséquence directe des féminicides est l’impact psychologique que cela a sur les familles et les amis des victimes. Perdre un être cher dans de telles circonstances provoque chez eux un sentiment de colère et d’injustice qui peut avoir des répercussions à long terme sur leur vie personnelle et professionnelle.

Mesures Prises Par Le Gouvernement Pour Lutter Contre Les FEMINICIDES En France

Depuis quelques années, le gouvernement français prend des mesures pour protéger les victimes de violences conjugales. En 2019, il a adopté un code pénal spécial visant à punir les coupables et à offrir une protection aux victimes grâce à divers dispositifs juridiques. Ainsi, toute personne soupçonnée d’être impliquée dans une situation de violence domestique se verra équipée d’un bracelet électronique afin que sa localisation soit surveillée par la police nationale 24 heures sur 24.

En 2020, le gouvernement a mis en place le Grenelle contre les Violences Conjugales, qui propose des solutions concrètes pour prévenir cette forme de violence. Il comprend notamment des campagnes publicitaires destinées à sensibiliser le public aux dangers de la violence domiciliaire ; des initiatives visant à encourager les femmes à signaler rapidement tout acte violent dont elles seraient victime; et des programmes pour former les policiers et les juges afin qu’ils puissent traiter efficacement chaque cas individuel.

Dernières Informations Sur Les FÉMINICIDES En France

Selon l’ONVC, le nombre de féminicides en France atteint son pic au mois d’août 2021 avec 14 femmes tuées durant ce mois-ci. Ces chiffres soulignent la gravité du problème et montrent que malgré les efforts déployés par le gouvernement pour protéger les femmes contre la violence domestique, il reste encore beaucoup à faire.

De plus, certaines tendances inquiétantes apparaissent : par exemple, depuis 2017, le nombre de femmes tuées par leur conjoint ou ex-conjoint a augmenté chaque année. De plus, la violence domestique s’étend à d’autres membres des familles victimes telles que les enfants et les autres couples vivant sous le même toit.

Malheureusement, il est difficile de prédire l’avenir en matière de féminicides en France. Cependant, si une action continue et coordonnée est menée pour prendre en compte tous les aspects du problème, il est possible d’espérer une diminution significative des violences contre les femmes dans un avenir proche.

Les féminicides sont une forme tragique et insupportable de violence qui touche des milliers de femmes à travers le monde. En France, cette forme particulièrement grave de violence domestique décime 122 femmes par an et ce chiffre ne cesse de croître malgré les mesures prises par le gouvernement pour protéger les victimes. Pour atteindre un tel objectif, il est important de sensibiliser le public aux dangers de la violence domestique et aux droits des femmes, d’offrir aux victimes un accès facile aux organismes spécialisés et d’effectuer des enquêtes approfondies sur chaque cas individuel.

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.