Air du tempsEcole

Lutte contre le harcèlement scolaire : Jagärhä le faire soi-même !

Groupe contre le harcèlement en ligne
Harcèlement8.7
Harcèlement Internet9.2
Nouvelle réforme2
6.6Overall Score

10% des enfants victimes du harcèlement scolaire

Voilà un pourcentage qui doit encore offrir de grandes variantes entres chiffres officiels de la Police et Parents… Que prend en compte réallement ce chiffre ?

  • Les déclarations à la police : oui
  • Les déclarations à la / au CPE : non
  • Les déclarations aux proviseur-e-s : non
  • Les déclarations au rectorat : en partie

Pour faire partie des chiffres, il faut d’abord porter plainte, soit oublier de traiter l’urgence et donc les besoins des enfants. Une version un peu à l’américaine, l’administratif ou pénal devrait régler en partie les souffrances… Il faut vraiment classer beaucoup de papiers pour croire aux vertus du PV… Parents col-blancs, vous voilà certainement dans les statistiques officielles.

Que prévoit le ministre Blanquer contre le harcèlement ?

  1. Une inscription dans la loi, suivre sa scolarité sans harcèlement, si il suffit de le dire ou l’écrire…
  2. Un programme anti-harcèlement “clef en main” dans toutes les écoles et collèges, ça fait un peu penser à la charte de la laïcité punaisée dans les écoles…
  3. Une plateforme pour bénéficier des bonnes pratiques, on imagine les week-end et mercredi consacrés à la plateforme dans nos écoles sans direction avec la nouvelle réforme Blanquer…
  4. Un label, pratique pour les parents qui jouent déjà avec la carte scolaire…
  5. Etc.

En fait, le projet reprend des trucs existants sans savoir quoi faire alors que la demande des parents est forte. Un permis Internet plus la signature d’une charte par tous les élèves, et tout va rentrer dans l’ordre. Il faut surtout rester caché, pas de harcèlement dans mon école, pas de vagues… Elèves harceleurs, vous avez encore de beaux jours devant vous.

Pour le cyberharcèlement, il y a des initiatives comme #Jagärhä

Alors là, fini de rigoler, les élèves se prennent en mains eux mêmes et se portent mutuellement soutien et aide face à un cyberharcèlement. Le principe est simple, il reprend à la lettre le fonctionnement de l’Internet en noyant les messages haineux comme le font les trolls. Les membres de Jagärhä se mobilisent ensemble et apportent leur aide en publiant pour rendre invisibles les attaques personnalisées. Il y a en effet les bons trolls et les méchants trolls. “Je suis là”, traduction de Jagärhä est un effet un message de soutien très clair.

75000 membres pour soutenir les harcelés, ça peut user le canal carpien d’un harceleur ! Seul petit problème, c’est que le groupe est Suédois, on espère que de telles initiatives en France… Et s’y on le faisait ensemble ?

Pour sauver des enfants du harcèlement, on peut troller les harceleurs mais on peut aussi troller ce ministre de l’éducation qui passe constamment à côté des besoins des enfants et des enseignants. L’école de la confiance de Blanquer, c’est peut-être la confiance en eux que doivent avoir les enfants, car rien ne sera fait pour les aider !

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.