Ecologie

Top 10 des régions agricoles les plus consommatrices de pesticides

D’après les derniers rapports, la Chine est le plus grand consommateur du monde. Et elle est suivie par les États-Unis, le Brésil et l’Argentine. On ne retrouve la France qu’à la 7ᵉ position. Mais cela ne signifie pas pour autant que celle-ci ne consomme pas beaucoup de pesticides.
En 2016, environ 71 951 tonnes de produits phytosanitaires ont été répandus sur les cultures et ce sont surtout les départements où dominent l’arboriculture, la viticulture et les grandes cultures intensives, tels que l’Hérault et le Gard, qui constituent les plus gros acheteurs de pesticides dans le pays.

L’Hérault et le Gard, de gros acheteurs de pesticides en France

En considérant les chiffres de 2019, l’Hérault et le Gard font effectivement partie du top 10 des régions les plus consommatrices de pesticides.
L’Hérault se tient à la 7ᵉ place avec 1 468 tonnes de pesticides achetés ; tandis que le Gard arrive en 6ᵉ position avec 1 555 tonnes de pesticides achetés. Il convient de noter que le pesticide le plus utilisé dans ces départements est le soufre puisque c’est le meilleur produit phytosanitaire pour la viticulture.

Des vendanges très importantes dans l’Hérault et le Gard

En parlant de viticulture, il y a lieu de rappeler que c’est la production dominante dans le département de l’Hérault, pour ne pas dire que c’est un étendard pour la région. Déjà, la région Occitanie est considérée comme le 1er bassin de production vinicole français. Puis, l’Hérault se démarque par sa haute capacité à produire 5 Mhl de vin en moyenne, depuis 2010.
Le Gard, quant à lui, est très réputé pour ses vins des Côtes-du-Rhône et aussi pour son Chardonnay et pour son grenache. Il dispose de 53 400 ha de vigne. D’où il garantit chaque année une vendange très importante.

Les avantages de passer à la viticulture biologique

Les différentes études sur la consommation de pesticides dans l’Hérault, le Gard et dans tous les autres départements de la France devraient nous alerter. Il est vrai que les insecticides, les fongicides, les herbicides et les autres désinfectants permettent de protéger les cultures des insectes ravageurs et nuisibles, mais il ne faut pas oublier que ce sont quand même des produits chimiques néfastes pour la santé de l’Homme et pour l’environnement.
Autant que possible, il faut encourager la viticulture bio et le vin bio dans l’Hérault et le Gard pour réduire la consommation de pesticides de manière considérable dans ces deux départements et aussi pour redonner vie à la terre ainsi qu’à la biodiversité animale et végétale dans les vignes. Certes, cela requiert des changements de pratique, mais cela aide vraiment à atteindre de plus importants objectifs.

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.