ActualitéCinéma

Vice versa, inside out, ou le psychisme de nos enfants

Vice versa le dernier Pixar

Mercredi on va chez le psy

Et si on parlait cinéma, cinéma pour enfants. Les vacances s’annoncent, alors on se détend et pourquoi pas ne pas aller voir le dernier Pixar comme on dit, Vice versa.
Tout le monde en parle surtout à l’école, mes enfants semblent déjà connaitre l’histoire. Comment se fait-il que ce film d’animation ait autant d’échos dans les cours de récré. L’histoire est pourtant simple, celle d’une petite fille, Riley qui voit sa vie ( d’une petite fille de 11 ans ) bouleversée par un déménagement. En effet papa est muté à San Francisco, la petite famille va devoir quitter le Minessota de la première enfance. L’intrigue en elle-même n’a rien d’excitant, sauf que l’originalité de l’histoire tient du fait que tout se passe ou du moins en grande partie dans la tête de la petite fille.

Dans la tête de ma fille

Et là ça devient génial, des personnages représentant les émotions de Riley sont mis en scène. Donc il y la joie, la peur, la tristesse, le dégoût…et ses émotions vont nous entrainer dans l’aventure de la petite fille. Et pour nous comme pour nos enfants c’est l’expérience des émotions, jusqu’à l’inconscient ou le sub-conscient qui nous attend. Comment se fait-il qu’une action est le résultat en amont d’inter-actions entre les émotions, les souvenirs, les phobies…enfin un monde jusque là jamais abordé et encore moins représenté dans l’animation pour enfant.

Du scénario nouveau

Avec Vice versa nous sommes très loin des contes de fées avec prince charmant et autre cliché sexiste. Et ça fait du bien ! Voilà une occasion pour nos enfants d’appréhender de très très loin le labyrinthe de leur psychisme avec ce nouveau film d’animation. Une petite bande annonce pour voir de quoi il retourne ?

 

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.