ActualitéLoisirsRéclame

Comment réunir ses amis ou sa famille pour une occasion ?

Ma famille s’appelle Facebook

A l’heure des réseaux sociaux on a tous des carnets d’adresses bien pleins même si on ne parle plus comme ça. Donc aujourd’hui nous avons tous un réseau de proches qui avec les nouvelles technologies et la virtualité semble plus important que celui de nos parents. Quand pour avoir de grandes tablées, il fallait que la cousine ou le cousin se marie pour qu’enfin mamie puisse déployer ses grandes nappes blanches brodées, pour sortir son argenterie, les pièces de son trousseau et les petits plats d’avant.
C’est fini tout ça, aujourd’hui les réseaux sociaux se sont chargés de me créer une nouvelle famille, une famille élargie, qui crée mille occasions de se réunir, plus sur les nappes blanches de mamie, mais plutôt au resto du coin quand ce n’est pas chez les uns ou les autres.

Quand le passé rencontre notre présent : réunir ses amis d’avant et d’après…

En tout cas j’ai fait l’expérience malgré moi de ces réseaux qui veulent à tout prix que je retrouve mes camarades de classe avec qui je n’avais rein à partager déjà à l’époque. A part deux personnes qui m’ont suivi jusqu’au lycée, avec qui j’avais de bons contacts, mon carnet d’adresse ne s’est étoffé qu’après le lycée.
Pour en revenir à mes anciens camarades de classes, il se trouve que nos retrouvailles physiques et plus virtuelles sont engagées. Oui, oui, je vais rencontrer mes anciens camarades avec leur moitié et leur progéniture. Vous l’avez peut-être déjà fait de votre côté ?

Location de salle avec chambresPourquoi c’est sur moi que ça tombe ?

Bizarrement je me suis retrouvée en charge de trouver le lieu idéal pour nos retrouvailles. Je ne vais pas les recevoir tous chez moi, c’est trop petit, et je n’en ai franchement pas envie. Vous avez déjà reçu chez vous plus de 50 personnes ?
Moi non, j’ai déjà l’impression que ma maison est devenue un chantier  quand j’ai reçu les cousins. Alors 50 inconnus dans mon salon c’est pas possible. Je pense qu’il nous faut une formule qui permettrait à chacun de se sauver ou de s’isoler si les retrouvailles deviennent ennuyeuses voire pénibles.  J’avais pensé à la salle des fêtes de mon village, mais là c’est un peu trop 14 juillet, entre les tréteaux et les nappes en papier. J’ai trouvé la solution, au milieu d’une clairière, déjà ça offre des chances de s’échapper, et en plus c’est dans la nature, les enfants vont adorer. Tout est prévu pour accueillir du public, c’est autrement plus chaleureux que la salle des fêtes de mon village. On peut y faire la fête en toute tranquillité, sans risque de prendre la voiture pour rentrer, la solution idéale avec 1001 Salles!

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.