Air du tempsInternet

Facebook, petit retour sur la décision de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE)

Je n'aime plus mais je n'ai jamais aimé
Dislike9.6
Tracking intrusif3.3
Malhonnête9.1
7.3Overall Score

Boutons like de Facebook : tacite accord et tacite responsabilité

Selon l’arrêt de la Cour européenne, les sites proposant les boutons Like de Facebook seraient également responsables du traitement des données des Internautes : soit le suivi, pistage même en dehors de la plateforme sociale, l’accumulation de données sur les sites parcourus, les habitudes… Matière revendue aux entreprises du webmarketing comme Cambridge Analytica.

Arrêt de 2018 wirtschaftsakademie

“Pour la Cour, le gestionnaire d’un site Internet équipé du bouton « j’aime » de Facebook, peut être déclaré conjointement responsable avec Facebook de la collecte et de la transmission à Facebook des données à caractère personnel des visiteurs du site. Après l’arrêt « Wirtschaftsakademie » de 2018, qui avait considéré que l’administrateur d’une page fan sur Facebook est conjointement responsable avec Facebook du traitement des données des visiteurs de sa page, voici une pierre supplémentaire à l’édifice.” Source droit et Technologies

Il ne faut plus liker Facebook

Pourquoi nous devons supprimer les boutons Like de nos sites ?

Le partage social, la recommandation, c’est évidemment une pratique qui va dans le sens de l’Internet : un plus grand accès à l’information, aux échanges. Par contre, l’échange est ici conditionné au fait de nourrir de grandes entreprises du web qui font ce qu’elles veulent de nos données. Il faut refuser cet état de fait et mettre en place des pratiques alternatives. Le partage via les messageries sécurisées, des plateformes sociales (Mastodon) qui ne collectent pas de données et surtout l’usage de navigateurs sécurisés et qui garantissent le blocage de tout tracking (Firefox).

Suppression du bouton Like

Donc c’est bien sans regret que le bouton Like sera supprimé d’Angry Mum. Mais le plus important reste bien notre façon de partager de l’information et d’offrir toujours plus d’informations sur nous à tous les GAFAM.

Facebook vient d’être condamné à payer une amende de 5 milliards pour ces différentes pratiques de vol de données personnelles. On peut prendre le temps de vérifier si cela aura servi ou non avant de faire à nouveau confiance à ses services, pour les plus confiantes en tout cas. Pour les autres, on peut vivre sans Facebook assez facilement…

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.