Air du tempsTv, radio, presse

Qui a tué les Papous dans la tête !

C'est la crise5.6
Risible0.8
Triste8.9
Désabusé5
5.1Overall Score

Des papous dans la tête, une radio pour se jouer des mots

Si jamais vous écoutez à l’occasion France Culture, l’un des derniers espaces sans publicité ou presque, vous devez connaître Des Papous dans la tête ! Si ce n’est pas le cas, c’est en fait trop tard. Vu le faste de l’émission, je comprends que le service public ait sévi. On ne pouvait plus supporter tant de dépenses inutiles, où les privilégiés se retrouvaient pour passer un dimanche entre Versailles et la chasse à courre…

Des papous dans la tête : faites entrer les accusés !

Créée en 1984 par Bertrand Jérôme, ce nanti avait réussi à vivre aux frais de l’Etat depuis 34 ans ! Il nous ferait penser à un cheminot pour gaspiller ainsi le denier public. Dans tous les cas, l’émission radiophonique avait été reprise par Françoise Treussard jusqu’à ce mois d’août. Leurs habituels complices se nommaient Gérard Mordillat, Sophie Divry, etc. Toute la Jet set parisienne, sortant des troquets de la Rive Gauche venaient pour leur After le dimanche Midi à France Culture. Ce temps là est enfin révolu !

Des podcast éternels sur France Culture : on l’espère

C’est pas pareil mais les dimanches pourront continuer à ressembler à des dimanches grâce aux podcasts des Papous dans la tête. Il sera toujours possible d’écouter toutes les émissions en préparant le poulet du dimanche. On se rappellera comment c’était avant. On avait le droit de se marrer avec des phrases de plus de 300 caractères, sans apocopes ou aphérèse, ni hastags ou sms non plus…

 

Les Papous, c’est fini, mais dans vos têtes et dans vos coeurs, j’espère qu’ils tourneront encore longtemps. J’assume cette décision : une promesse faite à Bertrand Jérôme, de ne pas être “dégagée” (quel mot horrible) comme lui dans le creux d’un été ou d’un autre. J’ai pris les devants. Envie de bienveillance. Chacun aura sa façon de raconter l’histoire, c’est ce qu’on appelle je crois le storytelling. Après 33 ans de navigation par tous les temps sur les ondes de France Culture “des Papous dans la tête” s’arrêtent donc “éternels estivants, juste au bord de la mer, à deux pas des flots bleus”, comme sur cette jolie carte postale de Patrice Caumon, notre aquarelliste distingué. Bonne route à vous tous, auditeurs complices, affectueux, nous nous sommes tant aimés… Il y a encore la réécoute ” à vie”, le podcast et nos anthologies. Prenez bien soin de vous. Je sais, c’est triste, et nous aussi nous avons du chagrin mais les Papous ne sont pas “une petite entreprise que l’on reprend comme ça, en claquant des doigts !” On se reverra peut-être, je le souhaite, en public, pour un dernier tour de manège des Papous, un tourbillon joyeux, drôle et décalé comme toujours, mais dans un lieu qui reste à imaginer. Papouétiquement vôtre, Françoise Treussard.

 

Pour un atelier à la Perec avec les Papous

Partager sur

2 comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.