Bug France Culture : le webmaster ne veut pas dire merci

Ecouter Radio France Culture Reading Time: 3 minutes
Que pensez-vous de cet article ?

Bug France Culture : Les bons sentiments n’amènent qu’à des bêtises

Évidemment, je vous ai déjà raconté, fidèles lectrices et petites minorités invisibles masculines, comment j’avais réussi à voter en ligne. Boostée par la nouveauté et l’euphorie des grands jours, j’ai voulu rendre service.

Grand mal m’a pris !

Un mauvais lien dans la newsletter de france CultureJe lisais comme une fidèle auditrice de France Culture ma newsletter. Plusieurs titres sans intérêt pour moi. Trop culture parisienne ou trop nouvelle ligne éditoriale de Culture, un peu du France Inter des années 90. Je suis fâchée…
Je finis par cliquer sur un lien, et là, grande surprise, le lien me conduit sur une page avec un accès à l’administration du site…

Tout se passe comme dans les plus grandes histoires de Hacking. Je me vois déjà avec les coordonnées de toutes les auditrices de France Culture. Et si à la place de leur newsletter, elles recevaient mes articles ?! Ou alors, si je vendais ces données comme cette société qui vendait sur eBay un million de profils Facebook. La fortune ! Enfin, si il y a des acheteurs pour ça…

Un site en panne c’est comme une voiture arrêtée sur le bord de la route

En fait, j’ai fait de mon surf comme quand je suis au volant. J’ai vu le site de France Culture, le capot ouvert, avec de la fumée qui sortait sur cette route déserte et la nuit commençant, un brai BUG grandeur nature. Pas de garagistes ouverts ou de webmaster de garde. Alors, mes bons sentiments n’ont fait qu’un tour. J’embarque avec moi cette pauvre chauffeuse égarée du web. Allez monte, je te dépose au prochain garage, dans la prochaine ville : le formulaire de contact…

Ami webmaster de France Culture, où es-tu ?

Spontanément, je m’adresse au webmaster de France Culture pour lui faire part d’un éventuel bug:

“Bonjour, innocemment en naviguant sur votre site, j’ai remarqué que les liens de votre newsletter permettaient d’accéder à l’administration de votre site. Quelle boulette ! (Ça je ne l’ai pas dit). J’espère que… qu’il n’y a pas trop de bobo… Et bon courage pour les réparations. Une fidèle auditrice.”

Et là, silence radio

J'aurais voulu aider le webmaster de France CultureC’est le cas de le dire. Alors, forcément, mon entourage s’est moqué de moi. Tu te prends pour “La vengeance masquée du web”, la “Judge dredd du service public”, la “Surfeuse d’argent d’ARPAnet”, “dé-Bug woman”… Voici pour les railleries et quolibets… Certaines essayant même de me faire croire que de webmaster à France Culture, il n’y a pas et que tout est sous-traité au Maroc ou autre espace miraculeux du webmaster pas cher…

Sûre de ma bonne action, je tente un tweet…

En fait, rien. Pas un @ ni un RT. Rien.
A l’heure où j’écris cette prise de conscience tardive, je n’ai pas de réponse et les bugs existent toujours sur le site de France Culture.
A croire que les hackers lisent les résultats de Médiamétrie sur l’importance des radios. Après l’employabilité, on aura le droit à la hackabilité des sites web. Site sans importance donc pas hackable… Circulez !

Allez, je retourne à la réalité du web

Comme je suis net-friendly, je ne dirai pas quels sont les liens.
Sachez Webmaster de France Culture que je n’accepte pas les bouquets de fleurs d’inconnu. C’est trop tard. J’aurais aimé un tweet. A tweet manqué, tweetos perdue…
Sachez une chose, si vous remarquez un bug sur mon site, j’enverrai immédiatement votre message à mon webmaster en lui demandant de faire vite.
Lui, je sais qui il est et je ne le lâcherai pas si c’est la net-bérézina…
Bon surf à vous et linkez protégée.

PS : Bizarrement, en rédigeant cet article, mon site a planté, j’ai perdu les jolies images et toutes les autres choses prévues pour vos beaux yeux, chères lectrices.
France Culture m’a tuer ma soirée, 20 minutes à retrouver les bouts de mon article…
Bonsoir webmaster de France Culture, je sais que tu me lis, voilà, tu as gagné, sors de l’ombre. Et en plus, je continuerai à écouter France Culture, esclave ayant choisie ses chaînes. Enthoven, viens me sauver !

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

3 Responses to Bug France Culture : le webmaster ne veut pas dire merci

  1. Un passant dit :

    Vous vous emballez un peu vite, ce n’est qu’une fenêtre d’identification ! A moins d’avoir le login et mot de passe, vous n’irez pas plus loin.
    D’ailleurs ce n’est pas vraiment un bug, et cela n’est absolument pas dangereux. Votre page de login elle aussi est publique (http://www.angrymum.fr/wp-login.php). Tout comme Fb et plein d’autres sites 😉

    • AngryMum dit :

      Merci pour votre réponse.
      Bien évidemment, il s’agit que d’une fenêtre de connexion mais pour ma part, je n’envoie jamais cette adresse à mes abonné-e-s…
      Donc pour moi, ça reste un bug : erreur technique ou erreur de manipulation.
      Je ne suis qu’une maman connectée, excusez encore ma naïveté et ma rapidité !

  2. Angry Mum dit :

    Je tiens à vous faire découvrir un site d’Arte (http://lesinternets.arte.tv/about/) avec des vrais gens derrière… Pas comme la Radio dont j’ai pu parler! Il y a même des internautes qui lèvent des lièvres, fakes, erreurs, boulettes… Et on les remercie. A découvrir absolument !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *