Liste de Noël Imprimante 3D, le cadeau des geeks bricoleurs

Imprimante 3D objet de tous les fantasmes Reading Time: 3 minutes
Liste de Noël Imprimante 3D, le cadeau des geeks bricoleurs
Que pensez-vous de cet article ?

Imprimante 3 D, le cadeau ultime

Pour votre liste de Noël, voilà le cadeau indispensable qui assure une séance de bricolage devant le sapin.
Si il y a un cadeau que tout le monde rêve d’avoir, c’est bien cette fameuse imprimante 3D. Entre mythologie du futur et mythologie du stakhanovisme, les machines libérant le genre humain des basses tâches de la création d’objets indispensables à notre quotidien.

Pour la fin du rêve, il y a des contraintes techniques qui nous rappellent que nous sommes seulement à la première étape d’un futur très proche. En effet, votre imagination ou votre volonté de sérier les objets de votre quotidien devra se limiter pour l’instant aux objets de 15 cm en règle générale. Enfin, pour les modèles de poche…

Ce qui transforme la reproduction du monde à une espèce de capacité à copier tous les stands de bimbeloterie, des pieds de la Tour Eiffel à ceux de la statut de la liberté, en passant évidemment par Venise. Seul Berlin s’en sort, les héros du peuple ayant déjà vendu tous les bouts du mur sur e-Bay il y a 10 ans…

Mon four à imprimer mieux que pour la poterieL’imprimante 3D, objet de désinformation

Les médias généralistes se sont emparés de cette invention et futur objet domestique sans aucune retenue, comme le rappelle OWNI. A défaut de soucoupe volante pour les années 2000, nous avions enfin une preuve du futur dans notre quotidien. Le futur était en marche. A nous la réelle fiction, finie l’anticipation…
Le seul problème, c’est que cette information a été vue par la petite lorgnette du scoop, du “Vous n’en croirez pas vos yeux” et à aucun moment d’un point du vue scientifique voire pragmatique. Les imprimantes 3D allaient supprimer les usines, ce qui est déjà en bonne voie pour le bonheur des ouvriers…, nous allions pouvoir fabriquer nos meubles, voitures voire maisons…

Marronnier quand tu nous tiens…

Maintenant, nous aurons le droit à notre article sur les imprimantes 3D comme ceux sur le prix de l’immobilier ou la franc-maçonnerie en France. et cela traité avec autant de recul!

L’imprimante 3D est avant tout la création de Philip k.Dick

Alors forcément, on y a un peu perdu. Le super-homme n’a pas le soutien d’un martien qui travaille pour lui comme l’avait anticipé Philip K.Dick. Il va falloir tout faire soi-même. Adieux le biltong, reproducteur d’objets !

Pour ceux qui l’avaient oublié, la reproduction d’objets soumise à l’appétit démesuré des humains finit par produire des objets dont personne ne voudrait au vue de leurs imperfections.

Yoda déjà bien sériéPremier conseil : ménagez votre imprimante 3 D

Ne reproduisez pas tout et n’importe quoi sous prétexte de la tester. Osez de véritables créations, de vraies œuvres sériées… Pas du Mako-moulage digital…
Premier interdit : Yoda !
Laissez-le tranquille, en plus, le résultat n’est pas la hauteur de nos souvenirs, non ? Même si sa fabrication ne coûterait que 0.40$ comme nous l’explique Numérama.

Seconds conseils techniques pour l’impression 3D

Si l’on considère le modèle Solidoodle, nous pourrions imprimer en 3D des objets de 15 x 15 x 15 cm.
Gros avantage, l’impression 3D ne demanderait pas de connaissance technique.
Côté consommables, le fil plastique coûterait moins cher qu’une cartouche d’encre. Non ! C’est pas vrai mais ça reste abordable…

Le petit plus, tout cela fonctionne grâce à un outil open-source.

Prix : 499$ soit 375€, avec 50€ de frais de port. Elle vient des États-Unis quand-même… Je suis vraiment désolée mais c’est trop tard pour Noël. Pour livrer la France, il faut 6 à 8 semaines. Hors de question de créer une telle déception à Papa geek… les pauvres!

Pour les mamans Geek, je me désespère, nous serions la cible privilégiée d’un futur en 3D tout plastique, lourd et peu confortable, si j’en crois toujours Numérama. Pour les modèles économiques, tout à l’air déjà possible, même la copie à grande échelle. Je pressens déjà la hadopi de l’imprimante 3D… Par contre, imaginer que les femmes vont adorer… Je rappellerai aux journalistes dont les phalanges fourchent sur le clavier que nos dispositions aux gadgets inutiles n’ont rien à voir avec nos gênes…J'imprime mes chaussures

Parenthèse terminée, et comme le monde est bien fait, des imprimantes 3D, il en existe plein. Allez bon shopping et bon noël. Pour rappel, on ne peut pas encore imprimer de dindes ni de belles mères… Quel dommage!

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *