Non ma fille, non mon fils ! Tu n’iras pas sur Mars One!

Première colonie vers Mars

Non, non et non, tu n’iras pas coloniser Mars!

Vous diriez quoi si votre fille ou votre fils vous disait :

Maman je te quitte, je vais sur Mars, j’ai posé ma candidature pour le projet Mars One et j’ai été retenu pour la première sélection !

Lui rappeler que dans notre famille on ne fait pas ça… Que Mars c’est loin, hors carte orange et tout à fait surfait… Qu’à la campagne chez tes grands-parents, tu t’ennuies déjà alors à 55 758 millions de kilomètres de Paris, tu vas vivre chez les ploucs !

Aller sur Mars dès demain…

Vous connaissez ce projet de colonisation de la planète Mars par un groupe d’homme. La NASA y avait pensé mais avait dû renoncer au projet parce que trop cher, et techniquement pas encore réalisable. Ce qui est toujours le cas semble-t-il.
Qu’à cela ne tienne, un ingénieur néerlandais, Bas Lansdorp, mise sur une exploitation médiatique du projet pour le rendre réalisable le voyage martien, et donc en faire par la même occasion une télé-réalité.

Qui veut aller sur Mars et abandonner sa planète toute polluée ?

Qui veut aller sur Mars ?En attendant, 200000 personnes se sont proposées pour faire partie du projet, c’est à dire aller sur Mars, sans retour possible.
Car le chalenge est bien là. Il est possible d’envoyer des personnes sur Mars, par contre techniquement il est encore impossible de les ramener sur terre. C’est un aller simple dont il est question dans le projet Mars One !
Sur les 200 000 candidatures, aujourd’hui il reste seulement 1058 candidats, de tous les âges et toutes les situations. Une image de la future souche de l’humanité martienne…

2025 , année du départ vers Mars

Pour partir c’est trop tard. Enfin, trop tard pour concourir sur Mars One. En même temps, il n’existe aucune certitude que ces braves terriens partiront en 2025. La condition, des gros sponsors et quelques avancées technologiques.
Car la distance vers Mars est fluctuante, entre 6 mois et un an. Un an de loft en orbite, vous voyez l’horreur. Personne ne peut financer ça. Déjà quand ils étaient dans un studio à Paris c’était ennuyeux alors enfermés dans un vaisseau spatial qui n’existe pas encore… Ça ressemble de loin à un pastiche du premier pas sur la lune !

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

Votre commentaire avec votre profil :

Loading Facebook Comments ...
Loading Disqus Comments ...

5 Responses to Non ma fille, non mon fils ! Tu n’iras pas sur Mars One!

  1. […] Première colonie martienne… Qui sont ces terriens qui veulent aller sur Mars One? Blague de geek ou véritable voyage, colonisation de l'espace ?  […]

  2. […] pour faire partie du projet Mars One, non non, moi je veux revenir sur mon plancher des vaches, je n’ai aucune envie de coloniser […]

  3. […] dans l’espace, comment les envoyer dans les étoiles sans attendre leur majorité et les premiers vols habités de tourisme […]

  4. […] tous les recalés de Mars One, dont je fais partie, voici la chance de votre vie. Vous avez jusqu’au 31 octobre 2014 pour […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  1. […] Première colonie martienne… Qui sont ces terriens qui veulent aller sur Mars One? Blague de geek ou véritable voyage, colonisation de l'espace ?  […]

  2. […] Non ma fille ! Tu n’iras pas sur Mars One! […]

  3. […] pour faire partie du projet Mars One, non non, moi je veux revenir sur mon plancher des vaches, je n’ai aucune envie de coloniser […]

  4. […] dans l’espace, comment les envoyer dans les étoiles sans attendre leur majorité et les premiers vols habités de tourisme […]

  5. […] tous les recalés de Mars One, dont je fais partie, voici la chance de votre vie. Vous avez jusqu’au 31 octobre 2014 pour […]