Air du tempsEcologie

Amish, entends-tu… les cris sourds du pays qu’on enchaîne !

Stop carrière 81
100% Amish8.6
Occitanie8.7
8.6Overall Score

La pandémie nous avait mis dans une situation un peu particulière, nous devenions encore plus dépendants des bonnes idées de notre gouvernement et des scientifiques. Mais souvenez-vous, avant mars 2020, ce n’était pas rose. On promettait déjà de bétonner à tout va, au nom de la croissance économique. Bien sûr, il y a eu des victoires obtenues après des luttes interminables comme Notre Dame des Landes. Mais d’autres surprises nous attendaient.

La COVID un répis dans la bétonnisation des espaces naturels

On ne l’aura pas assez dit mais la  COVID a aussi été porteur d’espoir. On parlait déjà du monde d’après. On avait compris que moins de voiture, moins de déplacements de marchandises et d’humains, ça allait dans le bon sens. Le commerce local pouvait être une belle alternative aux centres commerciaux et à Amazon.

Mais que nini, c’était sans compter sur notre Président visionnaire à la VGE.

La 5G pour tous

Les festivités ont été relancées avec des commentaires abscons sur le progrès et le développement économique. Qu’est-ce que l’on deviendrait sans la 5G ? Bonne question car l’argumentaire du pourquoi il nous faut la 5G est aussi mince que la prime des personnels de santé ! En effet, la 5G ça sert à quoi ?

  • La médecine pour des opérations à distance. Mais on ne pourrait pas plutôt avoir plus de médecins pour qu’ils soient moins fatigués et plus motivés par leur job ?
  • La domotique. Mais on ne pourrait pas plutôt ralentir et prendre le temps de vivre dans une économie de moyens généralisée; et même ouvrir et fermer les portes, volets avec nos petits bras…
  • La voiture autonome. Mais on ne pourrait pas plutôt se débarraser des voitures, miser sur des transports en commun qui permettent eux aussi de lire, discuter pendant nos déplacements.

100 milliars à cramer

Voilà le dernier pari pour faire plaisir à la relance et aux élus de tous bords, 100 milliards pour des projets les plus inutiles les uns que les autres. Que des projets 100% anciens mondes. Petit voyage en Occitanie pour comprendre.

  1. Autoroute Toulouse Castres : un projet qui est né sous Giscard si je n’exagère pas trop… Et qui va voir sa réalisation gràce à l’argent miraculeux de la crise. Plus de camions et plus de voitures pour des habitants qui souhaitent tout simplement vivre tranquilles chez eux, qui vont moins se déplacer avec le télétravail et qui surtout n’auront jamais les moyens de payer 8€ le trajet. Une autoroute, ça paraissait con mais en plus une autoroute pour riche, c’est incomensurable comme connerie dans cette zone rurale.
  2. Projets de carrière à Montcabrier : qui dit autoroute dit carrière si j’ai bien compris. Le projet est donc d’habituer les habitants aux joyeux gaz des moteurs des véhicules en tout genre. 4 ans de va et vient de camions qui vont creuser, vider, répandre pour préparer l’autoroute magique qui va apporter la croissance. Pour faire simple, on va creuser, prenre la terre de qualité et reboucher avec des matières inertes. Les générations futures nous remercient déjà… Et Giscard, réveille-toi, ça fait 40 ans que les mégisseries, tanneries et usines de textiles ont fermé dans le Tarn !
  3. Poulailler géant : si le nord de la France a ses fermes à 1000 vaches, le Tarn a ses poulaillers géants. Quelle bonne idée d’entasser encore plus d’animaux pour les faire grossir et les tuer. Il est vrai que personne ne connait mieux les risques des virus dans les élevages intensifs…
  4. Centre commercial : Val Tolosa, ça sent bon la violette. Il n’a pas la chance d’être au coeur des champs de betteraves, ce chantier aurait pu être stoppé… La betterave, cause nationale de ce gouvernement. Alors que l’on semble au coeur des grands changements pour notre société.

Des grands chantiers pour toujours plus de collapsologie !

En effet, avec nos centrales nucléaires, on se croit toujours à l’abri. Du CO2, on en a pas. Hormis sur l’ensemble de nos importations… On l’a déplacé notre Co2, il serait temps de l’assumer.

Pour les animaux, c’est vrai que l’on ne parle pas beaucoup ces derniers temps de bien être animal. Alors pourquoi se priver de continuer de faire comme si de rien n’était.

Manifestations, pétitions, ZAD que peut-on faire ?

Je vous propose de faire un tour sur Change.org pour essayer au moins d’être solidaire et de soutenir les habitants, les militants qui se battent loin des grandes villes. Cela leur fera plaisir déjà ! Et ça peut aussi aider à mobiliser les troupes, souvenons-nous de Notre Dame des Landes, on peut gagner encore sur d’autres ZAD !

  1. Stop Carrières 81
  2. Val Tolosa
  3. Autoute Castres Toulouse
  4. Poulailler Géant

N’hésitez pas à partager vos combats en commentaires ou à consulter la carte des luttes proposée par Reporterre.

Au fait, on en est où de la Convention climat, il n’était pas question de végétaliser ? de réduire le CO2 ? de permettre une production plus responsable ? d’inclure les citoyens dans les décisions ? En fait, tout comme en Occitanie actuellement !

 

TagsZAD
Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.