Air du tempsSociété

La première Ministre de l’intérieur sera ???

politique, genre
Le Ministre de l'intérieur10
La Ministre de l'intérieur0.4
5.2Overall Score

Emmanuel, c’est pas la peine d’insister, c’est non !

Et oui, comme un grand nombre de personnalités incontournables en France, j’ai été sollicitée pour rejoindre l’équipe en marche… Et oui, le job de Ministre de l’intérieur étant vacant, la liste des postulants ayant été définitivement redébattue, il ne restait que la société civile. Des gens qui n’ont jamais fait de politique, pas inscrit dans les partis et qui sont porteurs d’un vrai discours de la vraie France… Un patron quoi !

Pourquoi je ne serai pas Ministre de l’intérieur ?

  1. Il est vrai que je ne suis pas la première à refuser, d’où peut être ma motivation à refuser ce job… Non, je n’ai pas envie de vivre Place Beauvau, le 8ème c’est vraiment pourri. C’est trop loin en métro de chez mes copines…
  2. Je ferais une mauvaise ministre en marche car j’ai même pas un truc caché à laisser découvrir au Canard Enchainé. Pas de projets immobiliers illégaux, pas de fausse déclaration fiscale, pas de mari à placer…
  3. En plus, la société civile, je la connais bien mais pas comme il faut. Si je n’ai jamais assisté à une réunion politique, si je ne vote pas, j’ai fait toutes les manifs possibles contre toi et tes sbires. Il est vrai que ça n’a pas changé grand chose… Mais l’évaluation dès la maternelle, j’étais contre sous Sarkozy et suis toujours contre avec Blanquer. Travailler plus pour gagner plus ne m’a jamais fait rêver même dans une start up. Chasser les migrants avec Collomb ou Pasqua, c’est pareil pour moi…

Réveille-toi Emmanuel, le vieux monde change !

Dans ton monde, unE ministre de l’intérieure c’est pas possible. Et pourtant, l’intérieur, c’est bien un truc pour les femmes d’habitude… Je ne comprend pas…

Et du coup t’as choisis, un mec, un vrai… le seul qui pouvait pas dire non, puisqu’il le réclamait. C’est bien joué mais ça fait dernière chance et ça se voit…
Et pourtant, 15 jours sans ministre ou avec ministre, c’était pareil ! On égalera jamais nos amis belges qui ont fait sans gouvernement, et c’était pas pire. Et même mieux si on pense au fait que rien ne changeait mais on ne voyait pas les trombines des politicards…

 

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.