ActualitéSociété

L’amour pas la guerre : #CocksNotGlocks

La guerre commence

Des chiffres et des armes

Les Etats-Unis serait le pays où la population possèderait le plus d’armes. Il a été recensé 52 fusillades dans les écoles primaires, collèges, lycées et universités américains depuis le début de l’année 2015. J’avoue qu’en tant que maman je ne suis pas rassurée quand je tombe sur des chiffres comme ceux-la. Quelle est la solution pour cesser ce carnage ! Peut-être le #CocksNotGlocks

L’amour est dans le campus

Une étudiante américaine qui en avait ras le bol des tueries dans les campus américains et surtout de la nouvelle loi qui a suivi, qui autorise les étudiants et les enseignants à être armés sur les campus a initié le mouvement #CocksNotGlocks. On traduira par  :

des pénis, pas des fusils

Parce que cette nouvelle loi entrera en vigueur en 2016, Jessica Jin , notre étudiante excédée invite tous les étudiants à la rentrée universitaire de 2016 à arborer un godemiché accroché au sac où ailleurs sur les campus. Ainsi pour dénoncer le grotesque des lois américaines sur le port d’armes, Jessica Jin riposte à coup de gode !

#CocksNotGlocks : la guerre est déclarée !

Il est strictement interdit aux Etats-Unis d’exhiber un sex-toy sur un lieu public. Ils sont déjà plus de 4000 étudiants à soutenir cette action. La rentrée universitaire 2016 risque d’être fort cocasse. Evidemment nous espérons que les réseaux sociaux relayeront les images. C’est quand même plus rigolo qu’un fou furieux armé qui tire sur une foule. Imaginez les policiers poursuivant les centaines, les milliers d’étudiants qui exhiberont un sex-toy. Jessica Jin dans sa communication précise qu’elle s’efforcera de trouver un sponsor qui pourrait gracieusement fournir le matériel illicite. Le rendez-vous est donné à l’Université de Texas Austin le 24 août 2016 à 8 heures.Rendez-vous

 

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.