Santé

Rapport de l’OMS sur la e-cigarette

sevrage tabagique

Depuis quelques années, de nombreux inhaleurs se sont tournés vers les cigarettes électroniques pour se débarrasser du tabac. Cette alternative constitue, en effet, une meilleure solution de sevrage puisqu’elle consiste à utiliser des dispositifs qui ne brulent pas et à inhaler un aérosol principalement composé de propylène glycol, de glycérol végétal, de la nicotine et des aromatisants.
Toutefois, les solutions et émissions des inhaleurs électroniques peuvent comporter d’autres produits chimiques, dont certains sont considérés comme des substances toxiques. C’est ce dernier point qui alarme l’OMS.

E-cigarettes, des dispositifs nocifs à réguler

Comme on le sait, l’Organisation Mondiale de la Santé vise à renforcer la lutte contre le tabagisme. Ennemie du tabac L’OMS émet des doutes sur la non dangerosité de l’utilisation des cigarettes électroniques, les risques que celles-ci peuvent engendrer sont encore flous. Jusque-là, on n’a pas de chiffres solides pour évaluer ou pour prouver les éventuels inconvénients des e-cigarettes.
Cependant, l’OMS confirme dans son dernier rapport que ces dispositifs sont incontestablement nocifs, même s’il a été démontré qu’ils sont moins toxiques que la cigarette classique. L’OMS conclut aussi qu’il faut vraiment réguler l’inhalation des cigarettes électroniques pour mettre en avant le principe de précaution.

E-cigarette, une aide à l’arrêt du tabac ?

Déclaration de l’OMS dans son rapport 2019 : « Bien que certains de ces produits émettent moins d’émissions que les cigarettes conventionnelles, ils ne sont pas sans risque et leur impact à long terme sur la santé et sur la mortalité est encore inconnu ».
Ce qui signifie donc qu’elle ne prend pas du tout la cigarette électronique comme « aides à l’arrêt du tabac ». Au contraire, elle craint les éventuels risques que l’inhalation de ce genre de cigarette peut occasionner et recommande donc aux consommateurs la plus grande prudence

Différence entre e-cigarette et tabac chauffé

Par ailleurs, l’OMS a également précisé la différence entre la cigarette électronique et le tabac chauffé dans son rapport afin d’aviser les consommateurs sur le niveau de danger que chacun d’eux pouvait représenter.
D’un côté, la cigarette électronique dénommé aussi Système Electronique d’Administration de Nicotine ou SEAN permet d’inhaler des vapeurs créées par le chauffage à haute température d’un e-liquide à base de nicotine.
D’un autre côté, le tabac chauffé est vraiment un produit du tabac. Il ne constitue en aucun cas un arrêt du tabac puisque ce n’est qu’un dérivé de la cigarette traditionnelle. En outre, la e-cigarette est moins dangereuse que le tabac chauffé et la cigarette classique mais cela ne signifie pas qu’elle soit sans danger sur la santé

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.