Real game, et si vous aidiez les réfugiés

Les réfugiés en real game Reading Time: 2 minutes
Real game, et si vous aidiez les réfugiés
5 (100%) 3 votes

Il faut pas le faire c’est interdit

Mais oui, en effet. Aider des réfugiés c’est pas bien. Vous pouvez être arrêté pour ça et même finir en prison. Par contre, il y a le téléton pour ceux qui pensent que venir en aide aux autres doit passer par un accord de l’Etat dans lequel on vit. On aide pas comme ça, comme on veut. On aide comme on nous dit d’aider ! Il y a les bonnes causes et les mauvaises…

Jouer les journalistes sur Arte

Voilà une autre façon de comprendre l’horreur des réfugiés, des conflits, de la misère des pays en guerre ou sous l’oppression de quelques dictateurs. En étant journaliste, on observe, on côtoie et parfois peut-être on peut se poser la question de ce que l’on doit faire ou pas.

Découvrir la misère telle qu’elle est

Dans un décor de vidéos, photos et de montages animés, vous voyagez dans le pays choisi ou dans la situation des réfugiés choisis. Entre un Google maps des villes détruites et une application 3D, on touche de plus près le quotidien des réfugiés.

Jeu pour comprendre la situation des réfugiés

Un jeu certainement un peu éloigné de la connaissance du grand public, on aurait presque préféré un real game dans nos rues, dans nos villes pour se rappeler comment on tourne la tête, comment on a appris à ne pas regarder et à accepter qu’un président conseille à une jeune réfugiée de rentrer chez elle. En effet, on est pas très riche en France. On peut pas aider tout le monde évidemment et en même temps on peut pas taxer tout le monde.

Pour les justicières, il faut oublier que pourraient exister des vases communicants entre les impôts des grandes sociétés ou des chanteurs morts et les besoins simples de survie des réfugiés.

Alors, on peut jouer pour continuer à comprendre en attendant…

 

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *