Une époque collaborative et riche d’échanges

Reading Time: 3 minutes
Une époque collaborative et riche d’échanges
4 (80%) 2 votes

Réseaux malins d’entraide

Où en sommes-nous aujourd’hui de nos échanges, échanges économiques, échanges amicaux, échanges de bons services, échanges de bon voisinage… Comment fait-on pour s’en sortir depuis internet ?

La crise est passée par là, ou alors la crise a toujours été là. Qu’est-ce que la crise a bien pu apporter de positif quant à nos échanges simples entre personnes ou groupes. Comment font les pays voisins ?

En ce moment mon électro-ménager a décidé de m’abandonner, tous mes appareils me donnent des signes d’un futur lâchage très proche. Je ne vais pas boire du mauvais café, faire ma lessive à la main parce que la crise est aussi passée chez Angry Mum ! Non, je vais essayer de trouver des solutions sur le net…

Les forums de dépannages

Je ne sais pas si vous êtes allées sur ces forums, en tout cas pour ma part ça n’a pas été une grande expérience. Si vous connaissez des forums qui vous ont dépannées, je suis preneuse.
Mes pannes ne sont jamais répertoriées nulle part, donc je suis toujours avec mon électroménager qui me crie que son obsolescence est belle et bien programmée.

Les alternatives au tout payant via l’entraide

Aujourd’hui tout le monde est à l’affut de l’idée qui va nous sortir du pétrin où l’on nous a mis.
Tous les jours la presse se fait l’écho d’une nouvelle communauté de gens géniaux qui essaient de proposer une alternative à nos systèmes d’échanges programmés, pour nous faire vivre dans une économie du bonheur, une économie sans monnaie.
Combien d’associations ainsi se sont créées pour proposer de nouveaux systèmes d’échange. Face à la pauvreté, et dans ce contexte d’économie mondialisée on a vu resurgir de vieilles pratiques comme le troc, ou le don. Ou encore comme en Espagne des banques de temps communautaire, un réseau qui échange du temps, pour luter contre la toute puissance de l’argent comme seule valeur d’échange…

En Grèce , les politiques d’austérité ont généré en plus des mouvements de contestation très violents, des élans de solidarité incroyables. Je partage à cette occasion avec vous le film Ne vivons plus comme des esclaves

NE VIVONS PLUS COMME DES ESCLAVES s’adresse à celles et ceux qui s’interrogent, doutent de plus en plus du système actuel et de son évolution, s’attristent de voir toujours plus de souffrance et de dévastation autour d’eux et ne peuvent se satisfaire de chercher un bonheur précaire et discutable dans un océan de malheur qui s’étend et nous submerge les uns après les autres.

Comment partager avec nos voisinsDe la légèreté par temps de crise

D’autre initiatives très sympathiques à une échelle plus petite, une échelle locale d’échange. Et pourquoi pas nos voisins, aujourd’hui j’avoue que je peux dire ça car j’ai changé de voisins, …
Dans un immeuble, par le biais de stickers que vous colleriez sur votre porte, vous signaleriez à vos voisins que vous mettez à leur disposition, et ce gratuitement, votre scie sauteuse, votre aspirateur…

10 bonnes raisons de s’investir dans l’entraide

  1. Postulat de départ : on vit plus longtemps, plus heureux lorsque l’on partage du lien social
  2. Si je développe du lien social j’ai besoin de moins d’argent et cela peut être le début d’une autre vie, pensée différemment
  3. Le don et l’échange sont instinctifs dans un petit groupe alors n’ayons plus peur de partager
  4. Le bonheur serait d’être complètement immergé dans ce qu’on fait et non travailler pour avoir de quoi payer son quotidien et ses loisirs
  5. Le troc multilatéral soit un système d’échange global avec une valeur fondée sur l’usage et non plus sur la possession
  6. Faire collaborer la communauté à des projets personnels ou collectifs pour renforcer les liens entre les acteurs et se faciliter la vie
  7. Trouver un système d’échange qui crée de l’égalité entre les membres : 1 heure = 1 heure et non l’éternelle séparation entre travail intellectuel et travail manuel
  8. Tenter des expériences pratiques comme le co-vélo en Hollande où les cyclistes sont invités à accueillir sur leur porte bagage des piétons
  9. Besoin d’y réfléchir ? Alors voici le conseil de lecture : Manifeste du bonheur ou comment passer d’une société de l’avoir à une société du bien-être ?
  10. Commencer par taper à la porte de son voisin, in real life ou alors de manière virtuelle si vous vous sentez encore fragile pour rencontrer l’Autre ! De multiples réseaux de proximité existent en dehors des affreux du web où l’on partage qu’avec des inconnus… Faites un tour de la toile pour trouver le vôtre.

Système d'échange égalitaire et unilatéralPensons Potlatch

N’oublions que le troc reste un système vieux comme le monde et seul le fait que chacun sorte satisfait et renforcé de cet échange a de l’importance. Ce qui implique aucune relation de pouvoir, de hiérarchie, etc. D’où le besoin de réinventer d’anciennes et récentes initiatives comme les SEL et autres monnaies locales sous un nouveau jour…

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !
Un article Angry Mum
Une époque collaborative et riche d'échanges
Titre
Une époque collaborative et riche d'échanges
Description
Echanger avec vos voisins pour vivre mieux et surtout différemment. La solution à la crise existe, à vous de jouer !
Auteur

6 Responses to Une époque collaborative et riche d’échanges

  1. boulu dit :

    Bonjour,
    Comment et où puis-je me faire aider pour réparer du petit matériel électroménager notamment une cafetière senseo à dosette ?
    J’habite en Corse et je n’ai pas vu de lieu pour cela comme proposé dans votre association.
    Merci de votre aide.
    Lisa

    • AngryMum dit :

      Bonjour Lisa,
      Vous avez bien vu, il n’y a pas de structure comme les repair café en Corse. Dommage, je corrige aussi l’erreur dans votre question, Angry Mum n’a pas et n’est pas une association, Angry Mum ne fait que partager ses coups de coeur et ses coups de gueules.
      A vous de fouiller dans les associations sur l’île, le bouche à oreille doit encore fonctionner, il y a certainement un club ou une structure qui propose quelque chose.
      Cordialement
      A-M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *