Air du tempsSanté

Confinement réel ou simple frein sur les déplacements habituels

Robinson du confinement
Confinement9.4
Virus8.6
Bêtise humaine9.7
9.2Overall Score

Avec le confinement, on a vraiment l’impression que le monde est plus scindé que jamais entre ceux qui profitent de vacances supplémentaires et ceux qui bossent de manière encore plus difficile.

N’oublions pas que les personnels soignants ont pu dire qu’ils préfèreraient que les français se fachent contre leurs gouvernants plutôt que de les applaudir tous les soirs. On se souvient d’ailleurs comment les mêmes français applaudissaient la police après les attentats de Charlie pour finir par leur jeter des pavés avec les gilets jaunes quelques années après. Ce qui est peut-être d’ailleurs le cas avec la chasse faite aux soignants pour les expulser d’immeubles ou colocations : restez dans les hôpitaux à nous soigner mais ne venez pas vivre à côté de chez nous ! La chair à canon, en bleu ou en blanc, manque toujours de reconnaissance au fil de notre histoire.

Conseils de loisirs pour qui vraiment ?

Pour tous les perchés, les hors sol, je peux comprendre que la seule inquiétude est de savoir comment meubler ces longues journées de villégiature. Ente Normandie et Bourgogne, nos animateurs de radio ou de TV, semblent trouver le temps long. Loin des viscicitudes de la vie parisienne, des fermetures des chaînes de TV comme France 4, le plan d’économie de Radio France…

Et bien non, il y a des gens qui n’ont pas plus le temps de lire et peut être moins d’ailleurs. Car une nouvelle tâche, si banale avant le confinement, est devenue encore plus envahissante : faire ses courses !

Recettes de cuisine et tentation de vider sa cave

Un accident radiophonique m’amenant à écouter France Inter, j’ai eu l’occasion de découvrir les angoisses de Mathieu Conquet, pris entre la nécessité d’occuper ses enfants avec des ateliers musicaux et le plaisir de faire la cusine ensemble. Un autre monde et une autre planète. Ce n’est certainement pas le seul, ce Mathieu est certainement très sympa mais franchement déconnecté comme les autres qui se croient en vacances… En effet, pendant que Mathieu cuisine fraises et asperges, avec un petit conseil culinaire sur la viande d’Aubrac, certaines mamans travaillent tous les jours et ne parviennent pas à remplir le caddie. Chose incroyable en effet, quand tout le monde nous annonce que tout va pour le mieux, une partie des consommateurs ne parviennent toujours pas à remplir leur panier : pénurie de farine, d’oeufs, de pâtes et même de lait… J’adorerais me lancer dans des recettes de haute gastronomie avec mes enfants mais mes placards sont vides ! Même pas de quoi faire un plat de pâtes qui sauve habituellement nos fins de mois, même pas une omelettes, plat devenu d’un luxe suprême en 3 semaines…

Immobilisme forcené des consommateurs ?

Google nous confirme que les français ne bougent presque plus, ils sont presque morts mais font toujours un peu de shopping, garent leurs voitures… Tout comme avant pour au moins 10% d’usage. Google nous confirme surtout qu’il peut produire des statistiques sur tout sans que cela ait beaucoup de valeur… Vous pourrez toujours comparer la France à d’autres pays  ou voir les résultats entre régions.

Confinement des français

Pénurie de masques et pénurie alimentaire

Vu de mon quotidien encore plus difficile, on a vraiement l’impression que personne ne fait vraiement les bons choix. Les supermarchés suppriment leurs drives pour faire face à la pénurie, c’est sûr que de réunir les acheteurs dans le magasin, cela devrait prolonger le confinement un peu plus…

Les commerçants de bouche, les producteurs qui se refusent à livrer ou à proposer du drive qui se plaignent de la perte de leur chiffre d’affaires. Objectivement, plus personne n’a envie d’aller dans leurs boutiques où chacun porte bien le masque sous le nez pour mieux respirer. Le gouvernement doit avoir raison, les français ne savent pas porter le masque…

Impossible d’obtenir des masques à part au marché noir. Les bons réflexes français reprennent le dessus. La crise ça peut avoir des avantages. Certaines ministres conseillaient d’acheter des actions, d’autres citoyens plus pragmatiques vendent sous le manteau ce qui pourrait sauver la vie des personnels soignants ! Logique.

Toujours les masques, inutiles il y a 3 semaines et qui sont désormais conseillés voire même recommandés. atelier couture dans les quartiers, on va recycler les vieux t-shirts et vielles culottes pour faire des masques. Evidemment, on conseille le masque mais sans en avoir pour la population. On admettra que si les soignants en ont, ce sera déjà un progrès !

Un bon exemple quand-même

On apprécie évidemment l’engagement des jouers de rugby qui sont volontaires pour les hommes et reprennent leur travail tout simplement pour les femmes. En effet, rien de plus éloquent que cette différence de situation entre le joueur Bakary Meité volontaire (car bien payé par la fédération) dans un hôpital parisien en tant que simple agent d’entretien et Émeline Gros qui reprend son travail d’infirmière (car pas payé par la fédération). Des exemples qui en disent long sur les inégalités entre femme et homme dans le sport professionnel. Mais ce n’est pas le sujet.

Confinement et activités de survie : le règne des COVIdiots !

S’il nous est conseillés de rester chez nous, il semblerait que le coq français ne se sente pas concerné : vélo, jogging, bricolage, promenade motorisée… On a l’impression de vivre une série de dimanches ou de jours fériés mais certainement pas un confinement. Les ado se promènent à vélo ou en mobylette, on se croirait en 36 avec les permiers congés payés. On est pas près de voir des canards sur les nationales, des blaireaux en famille sur les départementales (?) ni même une augmentation du nombre de hérissons vivants sur les routes secondaires de Province.

Je ne vous parle même pas des supermarchés.

On savait que les français étaient des veaux selon le Général, on admettra que nos dirigeants ne valent pas mieux. Avec ce début de quatrième semaine, on sent que cela va commencer à piquer. Entre les amusements pré-ado de faire le mur, franchir l’interdit et le nombre de morts qui augmente, on va encore avoir des professeurs Mabuse et autres pétitionnaires sur Facebook pour un soulèvement national.

Allez après le confinement, certains annoncent de grands changement, plus d’écologie, plus de social, etc. J’attends de voir la ruée chez Zara et H&M après on décidera. De rester confinés ou pas, pour toujours, jusqu’au prochain…

 

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.