Air du tempsSociété

Déclaration du patrimoine des candidats à l’élection présidentielle

déclaration patrimoine des candidats

Pour la dernière ligne droite, les candidats présentent leur patrimoine, soit leur petite richesse personnelle. En fonction du parcours professionnel des uns et des autres, on s’attend légitimement à une déclaration assez élevée. Mais quelle surprise de constater qu’à part quelques exceptions, les candidats sont des gens normaux. Nous revoilà en plein hollandisme. Des candidats 100% classe moyenne, est-ce possible dans une société française où la naissance est bien plus importante que les diplômes ou les compétences.

Vous choisirez un président des riches qui est lui-même très riche ou un président pauvre comme vous ?

Y’a un problème chez les riches

Valérie Pécresse

Sans surprise, Valérie Pécresse est certainement la candidate la plus riche. En tout cas, officiellement, elle déclare 9,7 millions de patrimoine :

  1. Maisons et biens immobiliers : 4,1 millions d’euros
  2. Comptes en banque et autres : 6.1 millions d’euros

Intéressant de constater que Valérie Pécresse pouvait avoir une ardoise de presque 200 000€ au fisc. Dans tous les cas, cette déclaration semble plus vraie que certaines autres, bien amoindries… L’expérience à LR ou peut-être simplement le mauvais souvenir de la dernière présidentielle. Sa déclaration.

Eric Zemmour

Un joli patrimoine de 4,2 millions d’euros. Selon le Canard enchaîné et la presse, le rapport à l’argent semble plus compliqué pour ce candidat qui a réussi sa vie, il a eu son million avant ses 50 ans… La déclaration en ligne.

Nicolas Dupont Aignant

Un patrimoine de 2 millions d’euros. Sa déclaration.

Jean-Luc Mélenchon

Un patrimoine de 1,4 million d’euros. Pour tout candidat qui possède un bien à Paris, une déclaration en dessous de 1 million d’euros peut paraître extravagante. Pour un vieux candidat, on pourrait même se dire que la spéculation immobilière de la capitale pourrait expliquer à elle seule le passage du million dans certains cas. Après, pour des candidats qui n’ont jamais travaillé et fait carrière dans la politique, avec des mandats ou en étant permanents, on comprend pourquoi les places sont si convoitées. On ne pourrait faire carrière et réussir de la sorte en étant salarié…

Marine Le Pen

Un patrimoine de 1,2 million. Comme quoi la faillite familiale a vraiment eu des répercussions. On n’a jamais eu autant de millionnaires en France et pourtant, il y en a que 5/12 chez les candidats aux élections. À l’exemple du député François Ruffin, avec toutes ses bonnes intentions, l’indemnité de parlementaire est tout de même bien utile pour avoir une vie de député. Lui qui a refusé une grande partie de cette indemnité pour ne pas s’enrichir avouait avoir des difficultés à en vivre. Attention, avec des candidats aussi modestes, on pourrait voir des candidats s’appauvrir après un mandat.

Jean Lassalle

Un patrimoine de 630 000 euros. Même si ce montant est modeste, il est toujours étonnant de voir que la majorité des candidats ont tous plusieurs  maisons et appartements. Comment fait-on pour avoir plusieurs maisons ? Héritage, placements financiers… On comprend pourquoi toutes les propositions de réquisition des logements vides du DAL (Droit au logement) sont systématiquement refusées.

Anne Hidalgo

La déclaration de la HATVP (Haute autorité de la transparence de la vie politique) est mathématiquement surprenante. Elle déclare 575 000€. Ce qui se décompose ainsi, une maison de 1,4 million d’euros dont 400 000€ restent à rembourser. Soit 1 million d’euros. À cela s’ajoute 100 000€ de liquidités. Ce qui devrait faire 1,1 million d’euros. Et non, cela ne fera que 575 000€.

Emmanuel Macron

Pour nous rassurer, la HATVP nous assure qu’il ne s’est pas enrichi en cours de son mandat. On pourrait d’ailleurs même se demander s’il ne frôle pas la faillite. Un mec qui a fait les plus grandes écoles du pays, qui a été banquier dans l’une des plus prestigieuses banques, a été ministre de l’Économie. Il a vécu ses 5 dernières années tous frais payés avec un revenu mensuel de 15000€, soit 900 000€ à la fin du mandat. Le constat est difficile mais il faut l’admettre, cet homme n’est pas bon pour gérer le panier de la ménagère, alors, pour ce qu’il en est des caisses de l’État. Emmanuel vit comme un éternel adolescent qui vit chez ses parents et claque son argent de poche sans réfléchir au lendemain ?
On saisit mieux sa compréhension naturelle des Gilets jaunes, des infirmières, des ouvriers licenciés, des sans papiers…

Yannick Jadot

Une déclaration sans intérêt (attention il peut y avoir un jeu de mots). Comment dire, ce candidat est lisse, parfaitement lisse.

Fabien Roussel

Un petit patrimoine avec toujours cette énigme des deux maisons. À croire que c’est un critère de sélection. Ce candidat ne roule pas sur l’or et connait même le stress des découverts avec un compte bancaire à -219 €. Plus près du peuple, tu meurs ! Pénélope pourra peut-être le dépanner, un geste de solidarité entre incompris.

Nathalie Arthaud

Une déclaration des plus modestes, mais comment pourrait-il en être autrement. Même chez Lutte ouvrière on pratique l’épargne. Certainement dans l’attente du grand jour…

Philippe Poutou

Chez les révolutionnaires, l’épargne reste une valeur refuge de manière toujours étonnante. D’accord, Philippe Poutou n’est pas propriétaire tout comme Emmanuel Macron, mais il épargne. Entre son licenciement et ses mandats locaux, on peut espérer qu’il puisse bénéficier d’une solidarité autre que son petit capital. On n’imagine pas les usines Ford faire appel à ses services… Souhaitons-lui de devenir Président pour se mettre au vert quelques années.

Bilan des déclarations des candidats

Exercice étonnant que cette déclaration qui fait penser aux inégalités face aux déclarations d’impôts. Il y a ceux qui ont su dès leur plus jeune âge optimiser leurs placements voire les invisibiliser. Et il y a d’un autre côté, les candidats qui ne sont pas du sérail.
On sait malheureusement que les électeurs ne lisent pas les programmes, il faudrait au moins qu’ils s’intéressent à la véracité des déclarations de patrimoine pour mieux comprendre qui sont ces candidats et quelles valeurs ils représentent. L’argent ça parle à tout le monde !
Véracité… Attention cette déclaration n’a qu’une valeur déclarative justement, rien n’est vérifié et les modes de présentation sont aussi différents qu’il y a de candidats… Avant ou après impôts, revenus du conjoint ou non, etc.

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.