Domaine public et téléchargement légal

n film à télécharger Reading Time: 4 minutes
Domaine public et téléchargement légal
Que pensez-vous de cet article ?

Avez-vous déjà télécharger légalement et gratuitement une œuvre tombée dans le domaine public ?

Voilà, les enfants sont tous scolarisés enfin !
Je vais pouvoir me consacrer à quelques lectures, séances de cinéma, quelques jeux…tout ce sur quoi il a fallu faire une croix pour cause de maternage. Bon, je ne vais pas courir tout de suite chez le libraire, le disquaire ou le ludothécaire. Mon portefeuille ne s’est pas rempli quand mes enfants ont quitté mon giron, le principe des vases communicants ne s’applique pas dans ce cas, dommage !

Quand les éditeurs nous prennent encore pour des jambonsIl y a peut-être une solution, le téléchargement.

C’est pas cher, si on sait sur quel site aller sans se faire prendre pour un jambon. Le prix du livre numérique, ça donne tout de suite envie de ne pas télécharger.
Un petit tour sur l’un des grands supermarchés du livre en ligne. Au niveau du choix, soit vos lisez des œuvres littéraires oubliées ou des classiques scolaires autour de 3€; soit vous lisez nos grands auteurs contemporains … comme MarcLevi qui savent vendre du livre. Et là, c’est plein pot ! Papier ou numérique, tous les livres sont égaux à la caisse, enfin presque. Un magnifique rabais de 4, 5 voire 6€ quand on passe au livre dématérialisé. En fait, ça coutait rien les arbres !

Les avantages du livre numérique !

Le livre part en poussièresÇa ne prend pas de place, ni la poussière ! Là, il faut penser aux frais annexes voire secondaires.
Imaginez une maison sans livre, ça veut dire également sans étagères, sans bibliothèque et donc sans week-end à Ikéa.
Évidemment, on pourrait penser qu’un jour, à l’instar de Virgin, qu’Ikéa nous annonce qu’il ferme boutique à cause du  numérique. Plus de livres papier donc plus de vente de bibliothèque… Un seul message, consommez citoyen, consommez responsable.

A charge contre le  livre numérique, hormis le coût des tablettes plus ou moins offert ou vendu à perte, il y a les conditions de fabrication de ces merveilleux gadgets technologiques. Je ne parlerai pas de Foxconn et de l’iPad, piètres liseuses selon les experts mais des Kindle et autres Kobo, Oyo…
Et retenons que contre la poussière, franchement, le livre numérique c’est bien ! Je ne comprends toujours pas que les rois du marketing n’aient pas pensé à cet indéniable avantage pour s’adresser aux ménagères.

Sites de téléchargement, vive Méga

Kim Dot Com télécharge plus blancOubliez l’Hadopi, le Peer to peer, Mega Up Load… Le présent s’écrit avec le nouveau Kim Dot Com et son nouveau site de partage légal : MEGA.
Voilà, on a parlé de l’aspect folklorique du téléchargement, les plaintes douloureuses des ayants droits qui nous arrachent les larmes, ces petites sociétés d’Hollywood qui survivent à peine sans notre obole. Maintenant place aux bons plans, légaux puisque les artistes sont des épiciers…

Les artistes ne sont pas des épiciers face à l’horreur

Il y a quelques semaines, une nouvelle tuerie dans une école et là, prise de conscience -tardive – de Michael Moore qui imagine que le cinéma peut être repentance et il nous propose gratuitement son film Bowling for Colombine.
Quand l'horreur force à la générositéOn aurait évidemment préféré qu’il fasse ce geste bien avant. Offrir à son public un film au téléchargement 10 ans trop tard. C’est bien mais tard.

MAJ du 05/02/2013 :

L’Adami a publié un rapport présentant les revenus des artistes sur un Cd, un téléchargement, sur iTunes… 80 centimes d’euros sur un CD à 13€ et 0,04 centimes d’euros sur un morceau vendu 1,29€ sur iTunes. Les épiciers sont toujours là… Mais qui prend le plus dans tout ça… Ca ne serait pas les majors ! A qui profite le crime ?

Connaissez vous tous les sites légaux qui vous permettent de lire, d’écouter ou de regarder un film qui seraient tombés dans le domaine public ?

Savez-vous ce qui existe dans le domaine public, hormis, livres, musiques, films…savez-vous où et comment chercher dans le vaste monde du net ? Comment faire son marché quand on est une maman fauchée qui n’a pas les moyens d’acheter les dernières parutions littéraires ou les derniers albums de quelque artiste que ce soit ? Comment naviguer dans cette jungle quand on veut rester dans la légalité ? Comment s’y retrouver, sans le mode d’emploi, quand on a pas fait droit?

Pour les livres

Nos livres, du téléchargement légal et gratuitLe meilleur plan sans conteste est la médiathèque de quartier. A en croire les syndicats de l’édition, la part de marché du livre numérique en France repose principalement sur les achats des médiathèques. Alors, commençons par vérifier ce qui se passe à côté de chez nous.

Il y a au moins un site qui recense tout ce qui est tombé dans le domaine public. Il s’agit de Nos Livres. Non seulement le titre est bien choisi mais en plus il recense vraiment tous les livres en français, tombés dans le domaine public. Maman fauchée qui n’a plus un euro après avoir acheté une magnifique tablette ou liseuse à Noël, ce site est pour toi!

Pour les oeuvres récentes, il y aussi les auteurs refusés par les maisons d’édition qui décident pour certains de publier leurs livres sous licence Creative commons, c’est à dire libre de droit commercial pour faire très court. Et pour ces auteurs déçus, il y a un site : In Libro Veritas

Enfin, si vous avez envie de dépenser un peu, il y a les livres publiés en auto-édition. Les écrivains refusés de partout ou  en opposition avec l’industrie littéraire, proposent directement via la librairie du monde Amazon ou d’autres sites plus confidentiels, leurs ouvrages aux lecteurs. Petit prix et parfois bonnes surprises!

Pour les films

Une culture cinéma old school

Alors là, c’est encore un peu comme pour les livres. Les films récents, vous oubliez. Si vous voulez voir Skyfall, là il faut télécharger à l’ancienne, du bureau ou de chez votre meilleure amie…

L’avantage du téléchargement légal, c’est que cela peut vous donner l’occasion de refaire votre culture cinématographique et peut-être même de réviser votre anglais.

Pour les films en noir et blanc :

Pour le cinéma, il y a quelques autres bons plans à partager. Alors n’hésitez pas à apporter vos astuces !

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

One Response to Domaine public et téléchargement légal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *