Sciences et technologies

La réalité virtuelle au service du patrimoine culturelle

Qui n’a pas rêvé un jour de faire le tour du monde et de visiter tous les beaux sites qui existent sur terre ? Aujourd’hui, ce rêve peut être réalisé. Grâce à l’utilisation de nouvelles technologies de type réalité virtuelle, vision à 360°, balise Bluetooth imagerie de synthèse, IA et cloud computing, il est devenu possible de visiter de nombreux endroits sans quitter la maison et il est même devenu faisable de voyager dans le temps et de découvrir le patrimoine historique des villes.


Quel est le principe ?

En fait, il suffit juste se servir d’un casque de réalité virtuelle et d’un appareil mobile tel qu’un Smartphone ou une tablette compatible VR pour sillonner une destination et pour visualiser celle-ci à une époque antérieure en réalité virtuelle immersive.
L’appareil mobile utilise une application spéciale pour permettre au visiteur de visualiser la reconstitution en image de synthèse de l’endroit. Ensuite, il va repérer les balises Bluetooth qui sont posées tout au long du parcours afin de tirer de celles-ci un contenu vocal adapté à l’histoire du site.
Il convient de noter que ce dispositif s’adresse principalement aux collectivités publiques tels que les offices de tourisme et les musées afin d’accroître leurs revenus et l’attractivité de leurs sites. Ainsi, on peut donc le considérer comme un outil de soutien dans le cadre de l’aménagement et de la valorisation innovante des sites patrimoniaux et d’où on parle justement d’une application qui met la réalité virtuelle au service du patrimoine culturelle.

Quels sont les avantages de cette nouvelle technologie ?

Par ailleurs, ce qui est avantageux avec cette nouvelle technologie c’est le fait qu’il permet au visiteur d’accéder à une visite enrichie, grâce à une médiation culturelle innovante. Comme précisé plus haut, il permet à ce dernier de réaliser une visualisation in-situ du même endroit mais à une période intérieure.
C’est une chose que personne n’a jamais pu faire auparavant et l’idée en elle-même est déjà impressionnante. De plus, le dispositif propose une meilleure adaptation du contenu au profil du visiteur notamment en termes de langues et de niveau d’informations et il n’y a plus besoin de recourir à un audioguide.
En outre, la réalité virtuelle n’est plus seulement réservée au monde du jeu vidéo à l’heure où l’on parle, elle a également su se faire une place dans le monde de la culture et du patrimoine. Elle est utilisée par les grands établissements culturels tels que les musées parisiens pour assurer des immersions pédagogiques et pour donner aux visiteurs l’occasion de faire un bond dans le passé. Et elle permet aussi de faire face à l’intérêt croissant du public pour le numérique et à l’importance prose par les écrans.

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.