SocialAir du temps

Le Tinder de la politique, vous swipez à gauche ou à droite

Candidat élection présidentielle
Election présidentielle8.4
Bonnes intentions0.2
4.3Overall Score

Un programme politique c’est comme une histoire d’amour : ça matche ou pas !

Comment vivent nos contemporains pour imaginer un candidat pour 5 ans comme ils choisissent une aventure amoureuse pour 2H. L’idée est simple, il faut un catalogue important pour créer une offre soit plein de candidats. Ensuite, une manière ludique voire infantilisante pour interagir avec l’application : il faut que ça clique !

Donc pour résumer, vous vous connectez, vous donnez quelques informations sur vous et vous allez ensuite comparer les programmes de chaque candidat selon le découpage qui a été fait par cette application pour comparer chaque programme. Evidemment, la question de l’objectivité des développeurs du programme pourrait être interrogée.

A une simple question comme par exemple : Pensez-vous payer trop d’impôts ?, vous comprendre que le sens de la question implique certaines réponses. Une application, ce n’est pas qu’une question d’algorithme, il ya avant tout le but recherché lors du développement de l’algorithme. Est-ce qu’un algorithme peut être objectif ?

Neutralité d’une application ?

Le principal problème avec une application est ses conséquences sur votre téléphone de manière globale. Est-ce que cette application collecte des informations sur votre activité et potentiellement sur l’activité de votre téléphone. Et malheureusement, l’histoire pourrait nous confirmer que la tentation est grande dans le milieu des strartuper de faire un coup. Souvenez-vous de Facebook Cambridge Analytica.

La richesse de l’application aurait pu être de revendre aux partis politiques tous les utilisateurs de l’application, ceux de gauche, de droite, les indécis… Une base de données à la valeur inestimable pour les marketeurs des partis politiques.

Créer des tentations comme cela, c’est potentiellement s’exposer à des hackers plus méchants. On pense tout de suite aux fermes à troll et autres armées de guerre en ligne. Il semblerait que l’équipe d’Elyse ait réagi un peu dans a précipitation, mais a décidé de passer le code en Open source. Rien de tel qu’une communauté vigilante pour se protéger du pire et montrer ses bonnes intentions…

Et comme par hasard, il y a eu quelques couacs entre la Cnil et Elyse même si tout semble revenu dans l’ordre. Dans l’ordre pour la Cnil cela peut aussi être le droit de capter vos données légalement…

 

Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.