Air du tempsGenre féminin

La facture du travail domestique pendant le confinement

Travail domestique8.1
Fertilité8.9
8.5Overall Score

Qui va payer la facture ?

Des femmes en Allemagne ont souhaité transmettre directement la facture à leurs régions, estimant que le travail fourni devait être pris en compte comme il l’était par les Länders, avec le financement dédié.

Le constat est simple, la prolo du prolétaire s’est évidemment retrouvée avec une charge de travail encore plus importante avec le Coronavirus : faire vivre la maison, protéger les proches et les aînées et s’occuper évidemment de l’éducation des enfants…

Les féministes allemandes ont ainsi lancé une campagne sur Twitter avec le #CoronaElternRechnenAb !

Les parents présentent ainsi la facture ou règlent les comptes du Corona…

Arguments de féministes allemandes

  • la région utilise ses services … en déplaçant l’obligation d’éducation des écoles vers les familles
  • je suis une mère et je suis une force économique et je veux être vue
  • Les parents méritent d’être reconnus

Montant de la facture

De nombreuses femmes ont envoyé la facture à leur Länder, voici quelques exemples :

  • 22296€ : entretien et enseignement apporté à ses enfants entre le 17 mars et le 15 mai. Ce qui inclut les charges (matériel investi, électricité, eau et chauffage).
  • 12 432,60 : pour 6 semaines de travail domestique

Escalavage volontaire, fertilité et emprisonnement naturel ?

Evidemment, les réac de tous poils et autres machistes se sont rués sur la belle occasion de remettre les femmes à leur place : à la maison. Mais il y a fort à parier qu’il va être de plus en plus difficile de défendre ce vieux monde. Et même en Allemagne où les femmes sont écrasées par un mélange de valeurs passées, une morale 19ème et une situation très difficile pour les femmes qui travaillent. C’est à peine mieux en France, mais avec notre forte natalité, en tant que bonne ouvrière de la nation, on nous laisse plus de libertés. Attention, la fertilité baissant en France, on risque de devoir protéger nos acquis…

 

Source : Euronews
Partager sur

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.