Manger des insectes, vous aussi vous y pensez ?

Que mangerons-nous demain ? Reading Time: 4 minutes
Manger des insectes, vous aussi vous y pensez ?
Que pensez-vous de cet article ?

Où en sommes-nous avec l’enthomophagie ou comment manger des insectes ?

C’est étrange, la question ne fait plus le 20H des télévisions, ou alors c’est moi qui ne regarde plus la télévision. La question serait réglée ? Que nenni ! Il y a toujours plus d’un milliard d’humains qui souffrent de la faim

Que mangez-vous, vous, pour ne plus avoir faim ?

Près de deux milliards de personnes à travers le monde mangent des insectes. Cela fait partie intégrante de leur régime alimentaire, au même titre que la viande pour les occidentaux que nous sommes, les rois du beefsteak…

Ces entomophages, parce que c’est comme ça qu’on les appelle sont loin d’être les bobos, les branchouilles à la recherche d’expériences extrêmes, toujours à l’affut de goûts nouveaux, qui font surtout sensation dans les émissions dites culinaires à la TV…

Non, non, il s’agit de populations dont la ressource principale en protéines, provient d’insectes.
On a tous vu des images de marché en Asie, avec des étals d’insectes, de la larve à l’insecte adulte, en passant par des récipient ou baignaient des… Je ne sais pas ce que c’était réellement, ou des yeux de je ne sais quoi ou des bouts de je ne sais quoi encore.

Quels insectes manger pour commencer mon régime entomophage ?

Bref, toujours est-il que 1900 espèces d’insectes ont été répertoriées comme nourriture convenant aux humains. Je vous propose une petite interprétation maison de l’infographie Beetlemania du Guardian afin de retenir l’essentiel.

Évidemment je ne vais pas résister plus longtemps et vous livrer quelques chiffres qui parlent d’eux-mêmes. La valeur nutritionnelle comme l’impacte sur l’environnement de ces insectes a été comparée avec nos sources plus classiques de protéines telles que la viande, le poisson, l’œuf et le tofu.

Où trouver des protéines dans notre alimentation ?

Ce qui donne pour un kilo de chacun de ces aliments :

  1. 350g de protéine dans 1kg de termites
  2. 320g de protéine dans 1kg de bœuf
  3. 280g  de protéine dans 1kg de chenilles
  4. 260g de protéine dans 1kg de saumon
  5. 250g  de protéine dans 1kg de côtelettes de porc
  6. 130g de protéine dans 1kg d’œuf
  7. 7g  de protéine dans 1kg de tofu

Ça c’est pour l’apport en protéines, on note que les termites sont championnes dans ce domaine avec 350 g de protéine pour 1 kg de termites, vive le steak de termites.

Industrie alimentaire et impact sur l’environnement

Quand à l’impact sur l’environnement, il se calcule sur le rapport :

1 kilo d’aliment permet de produire quelle quantité de viande animale ?

Il s’agit du poids vivant et du poids comestible, donc avec un kilo d’aliment on produit :

  1. 590g de crickets dont seulement 470g sont comestibles
  2. 200g de porc dont seulement 110g sont comestibles
  3. 100g de bœuf dont seulement 40g sont comestibles

Et enfin, la production de CO2 pour un kilo de viande produite. En chiffre cela donne :

  1. 2850g de CO2 pour 1kg de bœuf produit
  2. 122g de CO2 pour 1kg de scarabées produit
  3. 18g de CO2 pour 1kg de sauterelles produit
  4. 8g de CO2 pour 1kg de Vers de farine produit
  5. 2g de CO2 pour 1kg de crickets produit

Là on se dit que franchement le steak de bœuf commence à couter très cher à la planète.

Repas quotidien :  42 chenilles par jour

Durant la saison des pluies, la population de Centre Afrique mange en moyenne 42 chenilles par jour.
Parce que les insectes ont le sang froid, la majeure partie de leur nourriture sert à leur croissance et non pas à maintenir leur sang chaud, ils sont donc moins énergivores.

Manger du boeuf se fait en pure perte

Le bœuf contient entre 280 et 360g de protéine par kilo, mais contient moins de fer, de vitamines et minéraux que les chenilles. Quant aux insectes, ils peuvent être nourris de déchets organiques tels ceux de l’homme ou encore les déchets des animaux et le sang des abattoirs. Comme quoi il y a un peu de filiation entre les insectes et notre alimentation traditionnelle industrialisée : saumon ou vache élevée aux farines animales…

A part les manger, ils nous servent à quoi les boeufs ?

Évidemment, la Sncf pourrait regretter leur disparition mais de toute façon, cela fait longtemps que les boeufs ne voient plus l’ombre d’un champ, enfermés comme des cafards dans des stabulations.
Tandis que les abeilles produisent 1.2 million de tonnes de miel par an, les vers à soie quant à eux produisent 115000 tonnes de soie en Chine et 20410 tonnes de soie en Inde chaque année.

Un autre calcul a été réalisé si tout d’un coup tout le monde devenait insectivore.
Ainsi, on pourrait épargner jusqu’à :

  1. 33% sur le prix moyen des denrées alimentaires
  2. 30% de la surface mondiale du secteur de l’élevage
  3. 18% de gaz à effet de serre

Après tout ces chiffres il est temps de passer à table

  • Abeilles enrobées de chocolats sont une friandise très prisée au Nigeria
  • Termites dans une bouillie de maïs en Afrique du sud
  • Libellules bouillies dans du lait de coco avec du gingembre sont un des mets délicats les plus appréciés en Indonésie
  • Au Japon, l’Empereur Hirohito avait un certain penchant pour le riz aux guêpes croustillantes
  • A Mexico ce sont des sauterelles épicées que l’on apprécie dans des tacos
  • Au Ghana, les termites ailées sont consommées en friture ou dans du pain

Larve,chrysalide ou adulte, tous les insectes ne se consomment pas au même stade de la vie.

Conseil d’Angry Mum

L’élevage maison nécessite une certaine connaissance des espèces, ne prenez donc aucun risque inutile… Certains insectes nous servent aussi à la maison, ne partez pas à la chasse aux cafards et autres insectes à demeure en vidant tuyauterie et literie pour faire votre repas!

Comment se passer du steak avec un simple ver de farine

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *