Véronica Mars ou le crowdfunding en panne

veronica mars Reading Time: 2 minutes
Véronica Mars ou le crowdfunding en panne
Que pensez-vous de cet article ?

Veronica Mars et consorts

Avez vous entendu parler de Veronica Mars? Pour ça il faut être geek ou parent d’ado ou de Tanguy voire maman geek… Les geeks savent qui est Veronica Mars, car c’est un exemple de ce qui se fait beaucoup aujourd’hui grâce aux nouvelles technologies : Le crowdfunding
En ces temps de crise est né le crowfunding, ou finance participative, le crowdsourcing, le crowdspirit, enfin tout ce qui peut exister avec crowd ! Crowd signifiant foule, mais pour faire vite nous dirons participatif. Vous savez l’idée de consommer différemment, de contourner les circuits traditionnels, pour mieux s’y retrouver financièrement.
Donc dans le cas de Veronica Mars, il s’agissait de trouver les fonds sans passer par les banques, et en misant sur l’amour fou des fans de la série via internet et les réseaux sociaux.

Des fans pas toujours récompensés

Pour faire très très vite, car mon sujet n’est pas la série Veronica Mars mais plutôt le crowdfunding et ses pannes.
Veronica Mars est une série dont l’héroïne est une lycéenne californienne qui résout les enquêtes de son détective privé de père, tout ça dans un milieux de jet-setters. Cette série a eu beaucoup de succès auprès des ados.

Rob Thomas, le créateur de la série envisage alors de faire le film, les banques ne le suivant pas il fait appel à ses fans à travers le monde. Il lui fallait 2 millions de dollars pour réaliser son projet. Et bien en quelques heures les fans de la série vont lui donner presque 6 millions de dollars. En échange, Rob Thomas avait promis  en contre partie aux donateurs d’au moins 35 dollars, une copie numérique du film peu après sa sortie. Sauf que le film n’est pas sorti en France et dans quelques autres pays, du fait de son financement atypique, et que 65 000 personnes recevaient le film le week-end de sa sortie. Donc les fans français ne peuvent voir le film qu’en  vidéo à la demande ou en téléchargement payant.

Du crowdfunding, ou la bonne poire pour la soif

Je n’ai pas suivi tous les projets qui ont pu être réalisés grâce au crowdfunding, mais il y a quelque chose qui me gêne dans cette (nouvelle) façon de faire . Dans le cas de Veronica Mars vous trouvez juste la rémunération des contributeurs ? N’est-ce pas un nouveau piège à gogo, qui a trouvé une manière très économique de faire de l’argent en jouant sur la crédulité et les sentiments des gens ? Ou est-ce encore un nouveau domaine de spéculation, pour jouer aux apprentis capitalistes, business angels..

Netflix ou crowdfundingPire que Netflix, le crowdfunding

Dans tous les cas, les apprentis capitalistes se retrouvent face à l’Hydre, monstre à deux têtes qui ne leur laissent aucune chance. Voyez plutôt le conflit entre les professionnels du cinéma, les distributeurs et Netflix qui remet en cause les monopoles actuels en proposant des films en VOD à des prix très bas.

Pour l’histoire de Véronica Mars, c’est la même histoire, les distributeurs ont bloqué le film de peur de voir les Internautes s’en emparer via le net. Et donc, ne pas gagner assez d’argent !

L’économie participative pour pouvoir exister semble devoir ne pas trop s’éloigner des sentiers battus. Il restera toujours Netflix pour Véronica Mars…

 

Angry Mum, maman active, maman geek et toujours à l’écoute d’Internet… Elle adore les vacances mais pas toujours les vacances scolaires !
Un article Angry Mum
Véronica Mars ou le crowdfunding en panne
Titre
Véronica Mars ou le crowdfunding en panne
Description
Le crowfunding, ou comment se passer des banques en faisant appel aux fans dans le cas de Veronica Mars, ou plus généralement aux internautes.
Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *